AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nikolay Asparuh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nikolay Asparuh

avatar



Messages : 16
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: Nikolay Asparuh    Mer 25 Jan - 13:49


NIKOLAY ASPARUH





    Carte d'identité

    ♦Nom: Asparuh
    ♦Prénom(s): Nikolay Arrys
    ♦Surnom(s): "Le Cerbère". En quel honneur un tel sobriquet ? Car l'enfer est un champ de bataille où la délivrance n'est que le coup fatal. Gardien est-il, l'affrontement sera votre pénitence et votre passage vers votre dernier sanctuaire.
    ♦Âge: 28 hivers
    ♦Groupe: Soldat
    ♦Lieu de résidence: Cluj Napoca
    ♦Métier: Connétable au service des Dracul.


    More

    ♦Avis politique: Qu'importe qui est contre qui, ce que veulent les autres, sa lame est l'unique politique qu'il sert "au nom des Dracul". Loyal sans pour autant admettre un dévouement à toutes épreuves, l'échec le répugne et qu'importe la cause qu'il sert, il fera de son mieux pour obtenir victoire.

    ♦Spécificité(s): La guerre est un art et demeure la huitième merveille du monde aux yeux de certains pour l'ampleur jouissive qu'elle procure. Ne serait-ce qu'un peu exagéré ? Mais voyez par vous-même combien les hommes aiment se pavaner en preux combattant ou exécrable truand ! Parmi eux, Nikolay est désigné comme une bête mythologique. Un "cerbère" aux crocs acérés et venimeux. On le connait pour sa danse mortelle et le poison ignoble qui anime l'heureux adversaire et crève sa chair.

    ♦Infecté ? La peste n'a pas eu encore l'heureux privilège de s'approprier sa carcasse.



About Me

♦Physique♦

Quoique un semblant élancé, ce jeune homme dont la carrure demeure noyée sous une panoplie sobre et relevée de quelque détails soignés, inspire une force immatérielle et séduisante. D'une taille moyenne, sa musculature n'est relativement montrée qu'à de rares occasions, optant pour la douce silhouette aux atraits de la Mort : sobre et intimidante pour le commun des mortels. Si Nikolay n'est pas particulièrement avare de compliments, que je cite : aussi hypocrites qu'il a pour habitude d'employer, il n'en reste pas moins présentable à toutes les occasions. Je pense qu'il ne serait pas exagéré de se présenter aussi noble qu'il puisse l'imaginer à une vieille amie aussi âgée que l'apparition de la vie. Dois-je vous faire part de ses présents coquets ? Ces attraits atypiques et discrets qui parsèment sa peau livide ? Les marques de naissances lui donnent une parure reptilienne à certains endroits. Comères et fervents croyants diffament, jurant de voir là l'ascendant d'un démon. Tandis que d'autres, plus malicieux, avouent un charme singulier.

Son visage aigu aux joues légèrement creuses lui donnent un air hautain. Pâle de nature, ses yeux sombres, gris comme la tuile, aux nuances de miel font état d'artifice. Chevelure cendré, mêlant fantaisie et noir de nuit encadre avec souplesse ce portrait. Allegé par un nez droit et des lèvres minces, il échappe de peu à la qualification de "rapace" pour une étonnante alchimie. Accompagné d'un sourire froid, les deux rangées de dents blanches semblent jurer sur son masque blafard. Le soleil des maintes expéditions n'a pas put se résoudre à percer cette cuirasse de porcelaine aux risques de briser l'iceberg et subir sa poigne glacée. Trop heureux de garder son linceuil sur sa carcasse, l'homme ne se dérobe plus à la lumière et se dresse aussi bien face aux courroux des batailles que la pureté du jour. Un bandage mouillé de sang traverse parfois son visage, scellant l'oeil droit dans une prison muette, mal dont on ne connait rien.

♦Caractère♦

Venimeux est son touché, acérées seront ses paroles : une mâchoire d'acier pour un parler de métal. Une voix qui annonce l'écho des lames gémissantes, pas une note tremblante, pas une hésitation et un enchaînement vivace pour faire face à ses locuteurs. Inébranlable, il s'impose et s'approprie l'attention des hommes qu'ils soient roturiers ou nobles. Il n'a pas de quoi rougir de ses ennemis. Sa ténacité et sa ruse font de lui un reptile perfide qui tend aux coups vicieux et aux jeux déloyaux. Toujours des cartes dans les manches et coups bas prêts à parer. La bête n'est pas un vulgaire bâtard qu'on peut se permettre d'apprivoiser en tendant la main, il y a bien trop de chien pour qu'on puisse le détourner du chemin qu'il s'est donné. Mordant, il n'hésitera pas à achever la frêle victime pour s'attribuer une victoire écrasante. Sans honneur est-il, la mise à mort est une machination qu'il orchestre sans fausse note et qu'importe le moyen. Le requiem sera composé quoiqu'il arrive et les corbeaux s'en iront à tire d'aile rongés votre âme et votre amas de chair. L'honneur n'est qu'un prétexte pour courir à la guerre ou pour se parer d'une quelconque armure : vils scènes de comédie qui attisent son écœurement.

Avoué ses faiblesses ? Ohh, Dieu seul sait qu'il ne se l'avouera qu'à lui-même, mais jamais ne pliera genoux face à ses ennemis, il préféra cracher aux pieds et attendre que lame tombe sur sa nuque endolorie. Sentez-vous cette singularité ? Ce blizzard où paroles et murmures en-sèment un sentiment d'anomalie ? L'enjoué qui alimente son timbre se confronte à la dureté de ses paroles, aussi étrange soit-il. Un contraste qui pèse et sème le malaise ou peut être tout aussi bien désigné comme une extravagance de ce dernier. On le dit franc-moqueur et se proclame satirique. Un humour noir et raffiné où s'entremêle des ambitions cachées et conspirations implicites. Son parler riche en vocabulaire à de quoi nous étonner parfois et ingénieusement glisse quelques énigmes à ceux qui osent s'aventurer de trop prêts.

Ses aboiements, même lointain, agacent les chasseurs. On sait apprécier ses justes valeurs comme on peut le haïr pour sa nature sournoise et mesquine. Sadique ? Cette définition le rend perplexe. Lui, se complaire de la douleur des autres ? Se livrer à cette perversion ? Croyez-le ou non, l'être détestable qu'il est n'a fait que saisir la chance qu'on lui a donné et avouons qu'il est doué dans le domaine de la machination et autres sordides matières. Si la mélancolie s'éprend parfois de sa personne, son esprit cache un ressenti sombre et contraire à l'image donnée, bien plus pénétrant et fade qu'on pourrait le prétendre. Ce n'est pas seulement un soldat que voilà, mais un homme éduqué aussi bien par la plume que par l'épée et tout aussi bien dangereux sur le champ de bataille qu'au loin dans ses loges.

On le dit sous l'oeil divin, béni de Dieu sans pour autant être sous sa garde ou serait-ce le Diable qui souhaite recycler son âme appétissante ? Le Destin semble lui accorder une certaine bienveillance alors.

♦Histoire♦

Tout au long du récit, les personnages ne seront point désigné par leurs nom propres mais par des noms communs. Des clarifications du contexte sont apportées à la fin (un court résumé de sa vie).

Ombre est né bâtard, cet individu était né d'un sentiment pervers et mal considéré. On lui attribua pour mère, une beauté folâtre, née noble et pour semence, le frère de cette dernière de sept ans son aîné. Inceste qui disait perpétuer la pureté du sang de la lignée. Une famille malade et déséquilibrée, qui à de nombreuses fois, échappa à une tentative d'éradication. Mais il fut un jour, que le père de ce dernier, mourant, fut ramené vers ses terres ancestrales. Fou, on l'égorgea pour apaiser son âme. Nuit pleura beaucoup et refusa qu'on lui arrache le corps qu'elle avait tant chéri. Il était blanc comme neige dans son linceul. Les jours passèrent et le corps fut embaumé. Allongé dans la chapelle, Nuit alla se recueillir chaque jour à ses côtés et parler longuement à son amant. Ombre réconforta sa mère, candide et désabusé était-il. Il avait le visage de son père et la vigueur de la jeunesse. Ce dernier avait un frère, cadet et malade, force de consanguinité. La nature fut généreuse avec lui et cruelle avec l'autre et tandis que Ombre croissait en qualité, son frère demeurait toujours aussi méprisé et injurié. Mais Jour était douce et stérile, le cadet eut connaissance de toute sa puissance maternelle et s'en trouva apaisé. Nuit avait jeté son dévolu sur Ombre. Elle laissa son dernier né s'éprendre de l'amour de sa sœur et s'amuser de son charmant garçon. Nuit avait changé. Ses vêtements de deuil cachaient si bien son visage grisonnant qu'on ne trouva rien à dire, si ce n'est que son vorace appétit, des plats gargantuesques pour une poupée défraîchie. Le chagrin, disait-on. C'est ainsi que tous les éléments étaient en place et que les comédiens entamèrent le début de la pièce :

"NUIT"
Nuit est bien jolie, son visage sombre et parsemé de rêves s'étend dans la douce cambrure du monde et de là, tandis que le crapaud chante un hymne à la beauté, ses mains si blanches et douces persistent autour du mignon cou. Mort, décréta t-elle. Un rire ébranla les environs et éveillèrent quelques ailes noires dans un brouhaha déchaîné. Cadavre, murmura t-elle et elle relâcha le corps éteint à ses pieds. L'éclaboussure souilla son vêtement de vierge et ses escarpins en soie. Fils, avait-elle chuchoté et plus aucun bruit n'osa troubler ce temps de silence en compassion d'un bien-aimé. Le voilà dans son dernier sanctuaire, si jeune et beau dans la fleur de l'âge. Elle se pencha et chercha les lèvres de sa victime du bout des doigts. Son touché si délicat frémissait au contact du corps encore chaud. Un dernier baiser pour son doux oisillon, des lèvres ensanglantées. Un seul et unique avant de détaler, hilare et éprise d'un désir furieux, dans la campagne sauvage.

"JOUR"
Jour était radieuse, mais son horizon était terne et son soleil était pâle. Sa voix, même mourante, illuminait tous ce qui était à sa portée. Jour était malade, elle oscilla jusqu'à la limite du monde connu et se jeta dans les bras, larmoyante et débordante de gémissements. Toutes traces s'étaient estompées si bien que même le nom se noya dans son esprit. Elle l'implora l'aide, interdite par tant de tristesse. On l'avait tué et voilà que ses bras réclamaient la douce candeur qui n'était plus. Elle voulait qu'on répare son cœur, mais on l'empoigna plus fort et un flux s'échappa de l'organe. Disloquée, l'ingénue tomba et son enveloppe enjamba l'embrasure de son unique tableau aux traits si naturels. Jour succomba et Nuit pleura, effrayée. Ombre acheva son rôle, celui d'un pâle reflet auprès d'une poupée de chair. La Reine Noire a perdu son fidèle valet et s'en alla cracher sa folie sur les roses des murets calcinés.

"NUIT"
Nuit se figea dans la pénombre, son corps dansait parmi les plaques de métal clair d'une maladive constellation. La douce senteur du raisin et le citron piquant embaumaient le sentier d'ivresses champêtres. Elle le supplia, mais Ombre s'était évanouie. Ombre n'était plus. Il avait été là, fut son preux chevalier, mais quand la plume s'était affaiblie, seul demeurait un vorace souvenir. D'un coup de ciseaux, elle s'étendit devant les derniers mots de son amant. Elle aurait dût le prendre comme autrefois, le grignoter, le manger. Il aurait été sa chair et jusqu'à l'éternité, elle aurait clamé sa présence en son sein. Ni l'aube n'eut un goût aussi fade après tant de prières et l'ultime caresse avait étranglé ses pleurs. Il fallait se rendre à l'évidence, tout était devenu opaque. Même la dernière flamme qui rongea son cœur n'avait pu redonner raison.

Un rideau de velours noir se ferma alors sur la scène. Sitôt fait, Ombre s'était noyé dans le lac des constellations et c'était dans les flammes que Nuit s'était livré à la douce rédemption. L'odeur de cendre embaumait ses rêves et les parfums les plus communs. Infante du Diable, la purification était le sort qu'on reservé à ceux qui étaient contaminés. Il quitta ces terres, cette Bulgarie qui fut théâtre de tant de drames et de plaisirs interdits. Une fois de plus, un unique descendant pour prétendre à la survie de cette maudite famille. Ombre portera ce fardeau, se convaincre d'ignorer son nom lui fera défaut, car tôt ou tard les ténèbres s'empareront du semblant de descendance qu'il aura semé au sein d'une quelconque fille. Une contrepartie sinistre pour la survie d'un affixe sombre. Ombre chevaucha bien des jours, le vent battait ses cheveux et sa chair blanche n'eut délice que pour les hématomes et les fines tranchées de grenat. Le voyage le rendait toujours aussi splendide, presque irréel, enfournant son étalon et dans la brume d'automne, le blizzard d'hiver, toujours aussi inerte et inflexible. La rage du temps n'avait que faire de sa carcasse mutilée, son âme rongée n'était que la consolation délicieuse du Diable. Le Cavalier noir. Un fantôme pour les denses étendues verdoyantes, les touffus refuges de prédateurs, le champ des contellations, en proie à l’errance. Éternel parcours qui l'amena au-delà des frontières de son sang, la Roumanie.

Braconnier et assassin, c'est ainsi qu'on le cueilli. Même si l'innocence semblait s'être repaître de ses traits il fut un temps, il apparut désormais mélancolique et frappé d'une aura étrange. Arraché à son existence marginale, il fut gracié après de nombreuses cavales à certaines conditions. N'ayant ni but, ni désir particulier, le coeur toujours brûlant d'un repas de chair et de justice imposée, on lui donna un poste pour apaiser sa faim. On lui donna des responsabilités pour étancher son intellect et fut à la hauteur des espérances.

Clarifications : Né d'une union entre le frère aîné et la plus âgées des deux soeurs (vieille famille noble de la Bulgarie et "madite"), il demeure leur premier enfant. Le couple aura un autre fils plus jeune mais victime de la consanguinité tandis que lui n'est atteint d'aucun mal. Son frère sera materné par sa tante plutôt que par sa mère. L'amour excessive qu'éprouve cette dernière pour Nikolay, suite à la mort de son amant et frère, va se muer en une relation interdite entre eux. Dans ce même courant, elle attrapa la peste sans pour autant qu'on s'en rend compte. Le mal du chagrin était consideré comme étant la cause de son appétit vorace. Lors d'une crise de folie, un soir en particulier, elle tua son plus jeune fils et s'en alla abandonné son cadavre dans la forêt, aux alentours. Sa soeur tomba de sa fenêtre, une mort volontaire pour rejoindre son enfant chéri après une grande dépression. Nikolay, jeune adulte, abandonna sa mère après la mort de sa tante. L'enfant innoncent et naïf n'étant plus qu'un pâme fragment. Elle, follement épriise, ravagée par la peste et la folie, ne supporta point cette idée. Il brûla le domaine familliale et tua sa mère. Il traversa la Bulgarie, vivant de braconnage et de boulot de mercenaire. Il finit par atteindre la Roumanie et continua à errer laissant des sueurs froides à son passage et une réputation sombre. Il fut emprisonné et gracié. En contre-partie, on l'invita à joindre les bancs de l'armée et cela fait moins d'une dizaine d'année qu'il sert la famille "Dracul".

♦Vous♦


Comment avez vous trouvé le forum ? Par un top-site =3, il a un moment...
Votre activité ? Bonne nouvelle, je reçois mon ordinateur ce jour même. Je vais pleurer et me remettre à RP. Oui, je ne répond pas à la question... >.<
quelque chose à ajouté? Pas que je ne le sache !



Dernière édition par Nikolay Asparuh le Mar 4 Sep - 15:46, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corneliu Dracul

avatar



Messages : 151
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Nikolay Asparuh    Mer 25 Jan - 23:51

Bienvenu à toi ô newbie !

Bon courage pour le reste de ta fiche et comme te l'as dit la fonda : méa culpa pour le forum pas encore finit ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikolay Asparuh

avatar



Messages : 16
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: Re: Nikolay Asparuh    Mar 7 Fév - 18:32

>.< Bonsoireuh,
Ma réponse est tardive ^^'
Enfin merci tout de même pour l'accueil.
Bien que le forum n'est pas terminé cela ne me dérange pas. :3
Et même si ma présentation n'est pas terminée, malgré le délai j'essayerai de terminer toussa cette semaine. (même si le forum n'est pas terminé, cela importe). Voilà ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corneliu Dracul

avatar



Messages : 151
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Nikolay Asparuh    Jeu 9 Fév - 11:08

Merci à toi et bon courage pour la suite .o/

Mon sous fifre *.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feliks Rosetti

avatar



Messages : 46
Date d'inscription : 10/12/2011

Qui suis-je ?
Métier: Prince
J'habite à: Arad
Avis politique:
MessageSujet: Re: Nikolay Asparuh    Sam 11 Fév - 12:28

Bon courage pour ta présentation qui est déjà bien avancée ! Je tiens d'ailleurs à te dire que ta façon d'écrire et sublime. C'est très imagé, j'aime beaucoup ^^ !
Bonne chance pour la suite ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corneliu Dracul

avatar



Messages : 151
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Nikolay Asparuh    Sam 11 Fév - 20:42

Huuuuuuuuuuuuuum. Je dois avouer que je suis très fan de ta façon d'écrire.

Par contre, je crois noter quand même quelque anomalie par endroit :

"Son parler riche en vocabulaire à de quoi nous étonner parfois et ingénieusement glisse quelques énigmes à ceux qu'il vous tourmentez. ."

"veut tourmenter" plutôt non ?

Ou encore là "On sait apprécier ses justes valeurs comme on peut le haïr pour sa nature sournoise et mesquine. "

Si je vais dans le sens de la suite de le phrase, ne serais-ce pas plutôt "On sait l'apprécier à sa juste valeur" ?

Et on peut aussi noter qu'il manque un peu de ponctuation dans certaine phrase.


Par contre je vais quand même être un peu honnête, tu écris vraiment très bien et la façon imagé est très bien employé, sauf que par moment j'ai bien dû mal à comprendre ce qu'il se passe. Enfin on verra tout ça à la fin de ta fiche.

Courage ^^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikolay Asparuh

avatar



Messages : 16
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: Re: Nikolay Asparuh    Lun 13 Fév - 16:25

Bonsoir °°
J'ai pas eu le temps de relire, j'écris toujours d'un trait avant de regarder le contenu et les expressions.
Donc oui, il y a soudain encore pas mal de fautes d'expressions et d'orthographes. ^ ^
Et puis, il a des choses qui peuvent changer. Enfin je suis un peu à la traîne U.U
Promis, je tâcherais de présenter quelque chose d'assez clair malgré les images que j'utilisent et d'éviter le plus de euh... contradictions. Et merci pour les compliments.
Je prend compte de vos remarques. Voilà =3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vlad Basarab

avatar



Messages : 51
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 22
Localisation : forêt de pals ~

MessageSujet: Re: Nikolay Asparuh    Ven 24 Fév - 15:20

Mais il est génial ce petit, je l'aime déjà !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Death

avatar



Messages : 71
Date d'inscription : 10/12/2011

MessageSujet: Re: Nikolay Asparuh    Ven 24 Fév - 15:32

Vlad, ou comment troller une fiche pour ne rien dire D: !

Bref, encore bonne chance pour le reste de ta présentation. On va essayer d'arrêter de flooder, c'est pas très professionnel tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://romania.forumgratuit.org
Corneliu Dracul

avatar



Messages : 151
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Nikolay Asparuh    Jeu 22 Mar - 0:47

Comme on dit, "pas de nouvelle, bonne nouvelle". Mais des nouvelles quand même ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikolay Asparuh

avatar



Messages : 16
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: Re: Nikolay Asparuh    Lun 26 Mar - 11:47

Bonjour o/ et désolé de la réponse tardive.
Je crois qu'il est préférable que je m'arrête à là. Ayant pas mal de difficultés en ce moment je dois couper de l'ordinateur, voyez cela comme une cure de désintox x,).
Donc je pense qu'il vaut mieux supprimer mon compte, parce que je dois et je dois me forcer de ne pas revenir avant la fin des exams à savoir fin Juin, ça me bouffe trop de temps même si je passe rarement là ;-;. Disons que c'est pour mon bien. Mouarf. Je fais un copier, coller de ma fiche et peut être serais-je de retour dans quelque mois, si le forum tiens toujours la route. Je l'espère bien.

Voilà et bonne continuation. >.< C'est attristant de partir comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corneliu Dracul

avatar



Messages : 151
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Nikolay Asparuh    Lun 26 Mar - 18:40

T'inquiète qu'on te garde au chaud ! Et un peu que le fo marcher naméoh ! è_è

Oh a la gnaque ! On a la castagne ! Et on... /BONK/
Ok on a compris 8D

Bref tout ça pour dire bon courage pour tes exams' tu vas tout déchirer ! Et reviens nous vite t'écris trop bien pour qu'on te laisse partir comme ça \o/

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Death

avatar



Messages : 71
Date d'inscription : 10/12/2011

MessageSujet: Re: Nikolay Asparuh    Sam 31 Mar - 20:51

Whoops, petit message tardif !

Comme dit Corneliu, il n'y a aucun problème ! On te garde au chaud ton compte au cas où et ta fiche dans les archives. Je te souhaites bonne chance pour tes exams et je croise les doigts pour toi ^w^

Bonne continuation,
Que la force soit avec toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://romania.forumgratuit.org
Nikolay Asparuh

avatar



Messages : 16
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: Re: Nikolay Asparuh    Mar 28 Aoû - 14:21

Me revoilà. =3
Avec une fiche terminée HAHAHA (après avoir subtilisé un ordinateur au travail Cool). Je sais... j'ai abusé sur le délai xD. Pardon ! *lève une pancarte*
Bon, ce qui est sûr c'est qu'il reste des fautes. Je ne peux dire le contraire.
Mais j'ai pas le courage là x) et de très mauvais yeux. é___é


Dernière édition par Nikolay Asparuh le Mar 28 Aoû - 20:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constanta Danest

avatar



Messages : 31
Date d'inscription : 20/07/2012

MessageSujet: Re: Nikolay Asparuh    Mar 28 Aoû - 17:06

Bon retour!!!
Vivement du Rp o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vivid

avatar



Messages : 29
Date d'inscription : 27/12/2011

MessageSujet: Re: Nikolay Asparuh    Jeu 30 Aoû - 20:05

Bon retour parmi nous O/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corneliu Dracul

avatar



Messages : 151
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Nikolay Asparuh    Ven 31 Aoû - 11:45

Je percute tellement à retardement que je n'avais pas réalisé que t'as fiche était finie. *boulet*

Bref... Donc, j'ai corrigé les quelques fautes que j'avais vu. A part faire une relecture approfondies pour la prochaine fois, y a rien qui m'a choqué (on fait tous des erreurs de relecture). Juste attention aux terminaisons de verbes entre "és" et "ait".

Sinon, j'adore toujours autant ta façon d'écrire, c'est fluide et agréable, même si j'ai eu un peu de mal (je l'avoue) pour démêler l'histoire, mais j'ai saisis les grandes lignes !

En tout cas ravis de te revoir et puis je te dis validé !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constanta Danest

avatar



Messages : 31
Date d'inscription : 20/07/2012

MessageSujet: Re: Nikolay Asparuh    Ven 31 Aoû - 17:02

Ce serait peut-être bien de virer sa fiche des archives nan? Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikolay Asparuh

avatar



Messages : 16
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: Re: Nikolay Asparuh    Sam 1 Sep - 15:45

Han... J'avais pas vu qu'il y avait une deuxième page ôO.
En tout cas merci !
Je vais essayer d'être plus attentif la prochaine fois à l'orthographe. x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vlad Basarab

avatar



Messages : 51
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 22
Localisation : forêt de pals ~

MessageSujet: Re: Nikolay Asparuh    Mar 4 Sep - 14:14

Donc j'ai vu que tu as été validé !

Alors J'adore ta fiche, c'est magnifique j'ai l'impression de lire un poème! Les images sont superbes, les langage est lyrique. J'ADORE.

Par contre je ne suis pas sûr de bien avoir compris ton histoire:

Sa mère était contaminée ? Elle est morte à la fin, ça j'ai compris, sont frère était malade à cause de al consanguinité, et sa soeur ? Je n'ai pas bien compris son histoire, pourrait tu mettre en spoiler les tenants et les aboutissant de ton histoire s'il te plait pour que ce soit plus clair pour tout le monde ?

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikolay Asparuh

avatar



Messages : 16
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: Re: Nikolay Asparuh    Mar 4 Sep - 16:01

Pouet =),

hé bien je dois avouer que je suis plutôt satifsait que mon style plaît, bien qu'il soit assez confus. ^^
Comme trop souvent j'ai peur de rebuter certains pour le développement choatique que je livre. x)
J'avais songé à faire un résumé de l'histoire, afin de ne pas perdre le lecteur. Désolé. x) J'aurais dû anticiper plus vite. xD Mais voilà chose qui est fait ! J'ai rajouté un résumé clair à la fin de l'histoire et indiquant des le début la présence de ce dernier.
Sinon, je pense que tu as en majorité compris. =D

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vlad Basarab

avatar



Messages : 51
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 22
Localisation : forêt de pals ~

MessageSujet: Re: Nikolay Asparuh    Mar 4 Sep - 16:08

Merci bien ^w^ ! C'est parfait !

Bon et bien petit dracul on aura sûrement l'occasion de se croiser sur le champs de bataille!

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constanta Danest

avatar



Messages : 31
Date d'inscription : 20/07/2012

MessageSujet: Re: Nikolay Asparuh    Mar 4 Sep - 16:13

Encore un beau mec! C'est cool ça va me laisser du choix pour savoir qui emportera ma...fleur Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corneliu Dracul

avatar



Messages : 151
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Nikolay Asparuh    Mar 4 Sep - 17:36

stop flood please

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Nikolay Asparuh    

Revenir en haut Aller en bas
 

Nikolay Asparuh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ❖ run boy, run. ➢ nikolay willis.
» Voyage au centre de l'enfer [Thalia & Nikolay]
» I look in the mirror, and a try to see myself, my head full of terror [Nikolay & Oliver & Thalia]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Romania ::  :: Présentation :: Validées-